Le climat, une fatalité ?

Non. Il est possible d’agir contre le changement climatique, et de prévenir les menaces qu’il fait planer sur nos sociétés, nos santés, nos économies. La Communauté de communes Avallon Vézelay Morvan a lancé son PLAN CLIMAT AIR ENERGIE TERRITORIAL. Et cette démarche est entièrement participative. C’est vous, d’abord, qui pouvez définir un programme d’actions efficace. Rendez-vous très bientôt, pour agir, et non subir.

 

Avallon Vézelay Morvan a lancé il y a quelques mois un grand « Plan Climat-Air-Énergie ». Objectif : définir à court terme un Programme d’actions concret et efficace pour réduire nos émissions, préparer le territoire aux évolutions à venir, développer de façon volontariste toutes les nouvelles énergies.

Une telle ambition suppose, bien sûr, que chacun soit consulté, et que tous puissent débattre et proposer.

C’est déjà le cas. Un diagnostic carbone du territoire a déjà été réalisé. Il a ensuite été mis en ligne, sur un Forum : http://climat-cc-avm.fr/ . Et chacun a pu, et peut encore, lire ce document, le commenter, le critiquer, l’enrichir.

Une grande réunion de partage, avec des dizaines d’habitants volontaires, a ensuite permis de fixer les enjeux essentiels pour le territoire.

Sur cette base, les élus ont ensuite défini les grandes lignes d’action : c’est la stratégie carbone d’Avallon Vézelay Morvan.

C’est une première étape. Mais nous abordons maintenant la seconde. La plus importante, bien sûr : il reste à définir le Plan d’actions concret – et l’ensemble des mesures opératoires qui composeront le Plan Climat.

Cela se fera lors de 5 ateliers thématiques de travail. Et vous êtes tous et toutes invité.e.s à y participer.

Nul besoin d’être un expert carbone, pour cela. Vous vivez sur ce territoire, vous en avez une expertise d’usage, vous le faites déjà vivre, aujourd’hui. C’est donc à vous qu’il appartient aussi à l’aider à vivre, dans l’avenir.

Vous souhaitez un avenir meilleur pour vous et vos enfants ; vous souhaitez agir pour notre qualité de vie, et pour la Planète. Alors… à très bientôt.

 

Rejoignez-nous les :

- Jeudi 9 Mai 2019 – à 18h30, à la salle des Maréchaux (Mairie d’AVALLON)Thématique : Habitat

- Jeudi 16 Mai – à 18h30, à la salle des Maréchaux (Mairie d’AVALLON). Thématique : Déplacements

- Mercredi 22 Mai – à 18h30, à la CCAVM (9 rue Carnot – AVALLON). Thématique : Agriculture, séquestration et consommation

- Mercredi 29 Mai – à 18h30, à la salle des Maréchaux (Mairie d’AVALLON)Thématique : Economie et déchets

-Mardi 4 Juin – à 18h30, à la salle des Maréchaux (Mairie d’AVALLON)Thématique : Nouvelles énergies

 

  

Prochaines réunions

 

·         Lundi 6 mai 2019 à 18 heures : Conseil Communautaire, salle du marché couvert à AVALLON.

DECLARATION D’INTENTION 

 La LTECV dispose dans son article 188 que les EPCI de plus de 20 000 habitants doivent adopter un plan climat-air-énergie-territorial (PCAET). L’article R122-17 dispose quant à lui que le PCAET doit faire l’objet d’une évaluation environnementale (EES). Par une délibération du 12 mars 2018, la Communautés de Communes AVALLON-VEZELAY-MORVAN a engagé l’élaboration d’un PCAET, de l’EES associée ainsi que l’évaluation des incidences Natura 2000 du PCAET.  L’ensemble des communes membres de la Communauté de Communes sont concernées.

Le PCAET est l'outil opérationnel de coordination de la transition énergétique dans les territoires. Il doit, en cohérence avec les enjeux du territoire, et en compatibilité avec le futur SRADDET et conformément aux objectifs nationaux et internationaux de la France, traiter de l'atténuation et de l'adaptation au changement climatique, de la qualité de l'air, de la réduction des consommations d'énergie et du développement des énergies renouvelables. S’il doit prendre en compte le ScoT, il doit être pris en compte par les PLU ou PLUi.

Il s’agit d’une démarche d'intégration des enjeux environnementaux dans les perspectives des territoires, à destination non seulement des collectivités, mais également des acteurs privés (agriculteurs, industries, secteur tertiaire, citoyens, associations...).

 

Conformément aux dispositions du décret n°2016-849 du 28 juin 2016, le PCAET comprendra un diagnostic, une stratégie territoriale, un programme d'action et un dispositif de suivi et d'évaluation. Il est mis en place pour une durée de 6 ans, et doit faire l’objet d’un bilan à 3 ans.

 

Monsieur Joël TISSIER, Vice-président en charge de l’Environnement, a été désigné « élu référent ».

 

La Communauté de Communes sera accompagnée par le Syndicat Départemental d’Energies de l’Yonne (SDEY) durant toute la phase d’élaboration du plan climat.

 

Association des acteurs du territoire :

S’agissant spécifiquement du PCAET, la participation des acteurs du territoire sera favorisée dès la phase de diagnostic. Il est envisagé :

-        des réunions publiques d’information (partage du diagnostic, de la stratégie, du plan d’action),

-        des ateliers participatifs thématiques (ouverts aux citoyens, entreprises, associations…) pour la co-construction de la stratégie et du programme d’action,

-        l’association de certains acteurs du territoire à la gouvernance.

S’agissant de l’EES, celle-ci enrichira le projet de PCAET au fur et à mesure de l’élaboration de celui-ci (démarche itérative), conformément aux dispositions réglementaires.

L’évaluation environnementale stratégique poursuit trois objectifs :

  1. Aider à l'intégration de l'environnement dans l'élaboration du PCAET, en appliquant le principe "éviter, réduire, compenser",
  2. Éclairer l'Autorité environnementale sur les choix faits et les solutions retenues,
  3. Contribuer à la bonne participation et information du public avant et après le processus décisionnel.

En fin de processus, après validation par l’Autorité environnementale et par l’autorité de validation du projet de PCAET, seront mis à disposition du public par voie électronique et pendant 30 jours minimum :

  • Le projet de PCAET,
  • Une déclaration environnementale résumant :
    • la manière dont il a été tenu compte du rapport établi en application de l'article L. 122-6 et des consultations auxquelles il a été procédé,
    • les motifs qui ont fondé les choix opérés par le plan ou le document, compte tenu des diverses solutions envisagées,
    • les mesures destinées à évaluer les incidences sur l'environnement de la mise en œuvre du plan ou du programme.